1 200 initiatives citoyennes de solidarité avec les migrants. Ajoutez la vôtre !

Intégrer la carte sur votre site

Qui sommes-nous ?

Nous sommes des citoyen.ne.s. Français.e.s ou non. Bénévoles ou salarié.e.s. Grands-parents ou étudiant.e.s. Toutes et tous engagé.e.s auprès des (...)

Quelle méthodologie ?

Cette carte interactive recense les initiatives citoyennes de solidarité avec les migrants sur tout le territoire français. Ces initiatives sont (...)

Comment agir ?

Le site du Sursaut Citoyen est une cartographie collaborative et votre aide est importante. Il a vocation à mettre en lumière toutes les (...)

Initiatives

Collectif Solidarité Réfugiés Cigalois (St Hippolyte du Fort)

Ville : St Hippolyte du Fort

Nous accompagnons depuis 2016 des réfugiés en Cévennes gardoises : cours de FLE, aide alimentaire, accompagnement aux rendez-vous médicaux, sorties récréatives, soutien administratif, mise en place de référents-es, sensibilisation sur la situation des migrants, parrainages républicains, etc.

Collectif pour l’accueil de réfugiés en Trièves (CART)

Ville : Mens

Le CART tente d’apporter un soutien moral et matériel aux demandeurs d’asile sans solution d’hébergement. 3 groupes locaux : Mens, Monestier de Clermont et Chichilianne. Hébergement chez l’habitant ou dans un logement mis à disposition par la Mairie de Mens. 48 personnes accueillies depuis 2015.

migrants-info.eu

Ville : Paris

S’informer sur les situations des personnes qui migrent à destination de la Fr et de l’Eu, pour échapper à quelque forme de violence. Des mots pour le débat social à propos de leur accueil. @Migrants_Info infos sélectionnées. @Migrants_discus discussions . @migrants_solida actualité des solidarités

Accueil de jour Mazet - Croix Rouge Française

Ville : Paris

Centre d’accueil inconditionnel, du lundi au vendredi de 9h30 à 16h. Collation, boissons chaudes, douches. Service social, d’information et de communication. Les hommes seuls en cours de demande d’asile ou à venir y sont orientés vers des centres d’hébergements (venir tôt, places limitées)

association solidarité migrants à La Rochelle

Ville : La Rochelle

lL’sociation solidarité migrants de la Rochelle accompagnes les migrants sans papier. chaque migrants est parrainé par un citoyen ainsi qu un élu. nous les accompagnons dans leur démarche administratif et leur quotidien.

Habitats Libres en Poitou

Ville : Poitiers

L’association Habitats libres en Poitou a décidé de construire une tiny-house chez des particuliers afin que ceux-ci puissent accueillir des migrants dans des conditions dignes tout en ayant un rôle d’accompagnement, que ce soit juridique ou social. https://www.kisskissbankbank.com/l-abri-solidaire

Vidéos

Les initiatives présentées dans la cartographie du site sont portées par des citoyen-ne-s engagé-e-s. Etudiant-e-s, retraité-e-s, fonctionnaires, salarié-e-s, migrant-e-s...parce qu’elles et ils ne sont pas que des points sur une carte, vous trouverez ici des vidéos qui leur donnent un visage et portent leurs voix.
N’hésitez pas à envoyer votre vidéo, nous la mettrons en ligne avec les autres !

David : « La chose qui me frappe le plus, c’est la diversité des profils des citoyens qui nous contactent pour héberger des migrants : des couples de retraités, des familles avec enfants, des colocations... »

Eugénie : « Promouvoir une France qui accueille, ouverte aux flux et qui permet la liberté de circulation et d’installation, c’est aussi libérant pour nous les Français. »

Françoise : « Depuis que je côtoies des sans-papiers, je me suis rendue compte qu’il y a beaucoup de clichés véhiculés sur les migrants qui sont complètement faux. »

Marie-Laure : « Je fais partie du collectif Hackers Ouverts, qui essaye de mettre en valeur la diversité en France, qui est le reflet de l’histoire de notre pays. »

Michael : « J’ai permis à une personne d’empêcher son expulsion ; ça a été une grande satisfaction mais aussi un moment de prise avec le réel et de confrontation à la réalité sociale et l’injustice. »

Noémie « Aujourd’hui, il y a énormément de choses à faire en France et c’est facile d’agir chacun à notre échelle. »